l'Histoire de Leonidas

En 1910, le jeune Léonidas Kestekides, pâtissier installé aux Etats-Unis depuis le début du siècle, prend part en tant que membre de la délégation grecque des USA à l'exposition universelle de Bruxelles et à l'exposition internationale de Gand en 1913.

Il reçoit respectivement la médaille de bronze et la médaille d'or pour ses confiseries au chocolat et ses gâteaux. Ajoutez à cette reconnaissance professionnelle un coup de foudre pour une ravissante bruxelloise qu'il épouse et Léonidas s'installe définitivement en Belgique.

Il ouvre des Tea-rooms à Bruxelles, Gand et Blankenberge qui feront très bientôt la renommée des chocolats LEONIDAS.
 
En 1935, son neveu, Basile Kestekides, reprend le flambeau et associe à son art l'effigie du roi de Sparte, Léonidas, en l'honneur de son oncle.

Le rêve du fondateur perpétué par ses successeurs est de rendre les pralines belges accessibles à tous sans déroger aux exigences d'un produit de très haute gamme.
Le manon LEONIDAS est en effet une parfaite illustration de cette volonté de démocratisation.
Magasin des chocolats LEONIDAS à Blankenberge
 
Ce maître-confiseur qui se tient devant la fenêtre ouverte de son magasin du Boulevard Anspach, vend ses pralines exposées à front de rue. Ce concept révolutionnaire de la fenêtre "guillotine" connaît un succès immédiat. Les chocolats LEONIDAS jouissent depuis d'une réputation qui ne cessera de croître.

En 1940, Monsieur Alexandros Kestékidis vient en Belgique et en collaboration avec Monsieur Basile, ils élaborent différents goûts avec du praliné et du chocolat. L'entreprise familiale LEONIDAS affine et crée ses recettes pour une clientèle devenue internationale.
Aujourd'hui, les chocolats LEONIDAS sont les incontournables pralines belges. A ce jour, les chocolats LEONIDAS se dégustent sur les cinq continents.
 
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site